K

FUREUR

T'as la voix qui grince comme un trombone,

Tu chantes faux, quand tu fredonnes,

Même toutes tes phrases ne sont pas bonnes,

Chez nous on dit, qu'elles "emboconnent".

Tu changes de ton dans tes écrits,

Même dans ta tête, t'es pas fini(e),

Comme toi, idiot(e), j'peux l'être aussi !

J'ai pas d'plan Q à chaque coin d'rue,

Toujours s'taper des inconnu(e)s,

Ah non merci, je n'en veux plus.

L'alcool, j'm'en sers pour les gâteaux,

Car pour mes maux, je bois de l'eau,

La flotte, ça n'embrouille pas l'cerveau,

La bouteille, c'est pas pour mes états d'âmes,

Pour m'guérir  moi, je prends d'autres armes,

J'me sers des mots, c'est plus marquant,

Pour clouer l'bec aux pas marrants,

J'ai décidé d'plus parler aux " cons",

De peur d'les rendre intelligents,

Instruction, intelligence ne sont pas du même fond,

T

PDG

 

Qui s'donnent des airs devant les gens,

Beaucoup, n'ont pas compris la leçon,

Et s'étonne d'être laissé(e)s en plan.

Tu joues avec les "amis" et puis ton

index

Boss,

L'boomerang revient et fait des bosses,

Tu t'fais virer, t'as rien compris,

Ici, c'est pas " plus belle la vie",

On ne récolte que ce qu'on sème,

Alors tu vois où c'est qu'ça mène.

J'espère que j'vous ai pas choqué,

Dans mes propos, dans mon parlé,

Pas l'habitude d'être vulgaire,

Simplement, juste changer l'air,

Et m'amusée à composer,

Dans un aut'style très employé !!!

EAU

 

 

                       Geneviève  Juin 2013