Quand je te trouverai,

Je te possèderai.

Ce jour là, ou au plus tard le suivant,

A

 

GRIPPE

Je te porterai au lit.

Sans demander ta permission,

Je m'approcherai,

Je toucherai tout ton corps,

Je te possèderai.

Je te laisserai,

Avec une énorme sensation de fatigue.

Et tu sentiras,

La volonté de te donner au maximum.

Tu te sentiras lentement hérissée,

Et je te ferai transpirer profondément.

Je te ferai gémir...jusqu'à en pleurer,

Je te laisserai sans respiration,

Sans air.

Ta tête connaitra de fortes pulsions,

Pendant que je resterai avec toi,

Tu ne te sentiras pas capable de sortir du lit.

Quand j'en aurai fini, je partirai sans un Adieu,

Avec la conviction qu'un jour je reviendrai.

 

            Ton amie La Grippe!!!! ( anonyme du net )