parfum

* Le passé a levé l'ancre, seuls quelques souvenirs,
* Eparpillés, amarrés au port de l'espérance,
* Regardent au loin l'avenir et soupirent.
  Et nous envahissent sans vouloir partir,
  Ils reviennent sans cesse avec abondance,
  Dont eux seuls sont capables du meilleur comme du pire.
  Un parfum, une photo, une phrase qui surgissent,
  Et c'est le retour en arrière que l'on ne peut arrêter,
  Les yeux se ferment avant ces courts prémices,
  Du bonheur retrouvé, impossible à jeter.
  L'émotion est là, et le coeur s'accélère,
  Des moments isolés et on va en arrière.
  Tout se mélange, les joies et les peines,
  On veut tout stopper, mais eux seuls nous mènent,
  Vers ces instants fugaces qu'il faut surmonter,
  Mais au fond de nous, nous voulons les garder,
  Pour être un jour ou l'autre encore confronté,
  Aux parfums, aux photos, aux phrases qui surgissent,
  Au détour d'un chemin, sans prévenir, sans malice.


                    * Pascale P  une camarade d'école
                      Geneviève   Novembre  2012