broderies

ADIEU

Broderie et poèsie pourraient être jumelles
Les deux pratiquants l'intellectuel et le visuel.
Sur le canevas apparaissent, lettres et paysages.
Sur le papier, de nombreux vers au fil des pages.
Ces dames, demandent beaucoup de minutie,
Elles nous font faire bien des acrobaties.
L'une pour le choix des couleurs et des points,
L'autre pour assembler des rimes avec soin.
L'aiguille, piquant dessus, dessous,
La plume, noircissant les lignes d'un tout.
La toile se couvre d'un joli tableau,
La page se remplit de phrases et de mots.
Chacune en son art, a créé son histoire,
Que tout un chacun, un jour pourra voir.


              Geneviève   Aoùt 2012